Bien choisir votre porte de garage

Sécurité des enfants d’un côté, protection contre les cambriolages de l’autre. Votre porte de garage doit être sûre à 110% !

Fini les portes à ouverture manuelle qui, en plus d’être relativement fiables, n’étaient pas franchement pratiques. Aujourd’hui la plupart des portes de garage vendues sur le marché sont équipées d’une motorisation avec télécommande et selon différents types d’ouverture : porte sectionnelle, basculante, pliante, enroulable, battante. Mais alors, que choisir ?

Si les modèles automatiques de portes de garage se valent toutes, il est important de connaitre les bons critères qui doivent guider votre choix. Système d’ouverture, type de ressorts, étanchéité… Découvrez comment s’assurer d’avoir le meilleur produit.

Les cellules photoélectriques 

Les cellules photoélectriques sont un élément essentiel des portes de garage à ouverture et fermeture automatique. Ce dispositif est composé d’un capteur photosensible qui détecte la présence d’un objet ou d’une personne dans l’espace d’ouverture/fermeture. Son mode de fonctionnement est assez simple : s’il y a un objet qui coupe le faisceau lumineux, celui-ci n’est plus transmis à l’émetteur, ce qui a pour effet de stopper immédiatement le moteur de la porte de garage ou de la faire remonter.

La technologie des cellules photoélectriques a connu des évolutions majeures au cours des dernières années. Dotées d’une portée élevée, elles peuvent détecter les objets indépendamment de leur couleur ou de leur forme. Cependant, la prudence est de mise quant à l’installation de ce dispositif afin d’ajuster, d’une part, l’alignement entre l’émetteur et le récepteur, d’autre part, le capteur de pression.

Le type de ressort

S’il est un autre dispositif déterminant sur les portes de garage, c’est bien le ressort. Soumis à une forte pression, c’est le ressort et sa plaque d’ancrage qui supportent tout le poids de la porte. Dès lors, un défaut de fabrication et une usure sur le système de ressort peuvent être dangereux.

On retrouve principalement deux types de ressorts sur les portes de garage : les ressorts à torsion et ceux dits à extension. Les ressorts à extension, les fameux « boudins, sont installés au-dessus des deux rails horizontaux et nécessitent des câbles de sécurité qui retiennent le dispositif en cas de bris. Moins résistants que les ressorts à torsions, ils ont une durée de vie d’environ 10 ans soit près de 10 000 cycles.

En revanche, les ressorts à torsion sont réputés pour leur robustesse. Installés sur un axe horizontal au-dessus de la porte, ils requièrent un dégagement plus important mais sont nettement sécuritaires et silencieux.