En quoi consistent les missions de l’expert comptable CSE ?

L’expert-comptable endosse une multitude de responsabilités au niveau d’un Comité social et économique. Les missions que le comité lui confie sont aussi délicates les unes que les autres. En général, elles sont inscrites dans le Code du travail. D’ailleurs, les travaux d’un expert-comptable se focalisent sur l’assistance du CSE dans le cadre de leurs différentes activités. Ces dernières sont d’ordres économiques, financiers et professionnels. En effet, un comité peut faire appel au service d’un expert comptable chaque année ou à un moment donné.

Les types de missions dont l’expert-comptable peut se charger

Les missions d’un expert-comptable peuvent être classées en fonction de la fréquence à laquelle le comité a recours à son service. Ainsi, les attributions dont l’expert s’occupe régulièrement sont au nombre de 3. Elles se font chaque année. La première consiste à examiner la situation économique et financière de l’entreprise. Quant à la deuxième, elle est consacrée à l’évaluation de la politique sociale de la firme. Celle-ci concerne les conditions de travail. La troisième mission s’agit de voir plus précisément les orientations stratégiques de la société.
En outre, il existe des missions qui sont réalisables à la demande. En d’autres termes, elles demeurent ponctuelles. Dans ce cas, l’expert en comptabilité CSE intervient au cas où un licenciement aurait lieu, suite à une circonstance économique. Il assiste les syndicats au moyen d’une négociation sur la préservation du travail. Il participe aussi lors de la mise en œuvre du droit d’alerte économique du CSE.

Comment l’expert-comptable procède-t-il à la réalisation de ses missions ?

La mission la plus fréquente de l’expert en comptabilité est d’assister le comité sur l’évolution de la situation économique et financière. Cette tâche conduit le professionnel à faire comprendre la progression de la situation économique de la firme par les membres. Cette mission demeure pédagogique. De ce fait, l’expert doit faire en sorte que chaque membre comprend les démarches à entreprendre.
En ce qui concerne les orientations stratégiques, le travail s’annonce difficile. Le plus souvent, les subordonnés doivent prévenir le CSE pour les prochaines stratégies à mettre en place. La mission est complexe vu qu’elle peut affecter les activités de l’entreprise, les métiers, les embauches, les formations, l’organisation du travail ainsi que l’éventuel recours au service des salariés temporaires ou des stagiaires. La prise en charge de cette mission est départagée entre l’entreprise et le CSE. Il est question de cofinancement.
Dernièrement, pour procéder à sa mission d’assistance dans le cadre de la politique sociale de l’entreprise, l’expert doit être plus dynamique. Il doit vérifier la régularité des conditions de travail de l’emploi. Légalement, elles sont prévues par le Code du travail. De nombreux éléments sont à prendre en compte : l’évolution de l’emploi, les qualifications des salariés, les formations offertes, les stages, les congés, le temps de travail et beaucoup d’autres. Le but de cette mission est de préserver les employés contre les maltraitances qui peuvent leur arriver. Dans ce cas, l’intervention de l’expert comptable CSE est totalement prise en charge par l’entreprise