Guide complet sur l’isolation des combles en 2021 : pourquoi et quand opter pour ce procédé ?

Les déperditions de chaleur sont au cœur de la préoccupation quand on veut optimiser le confort thermique. La toiture, responsable d’une perte de chaleur jusqu’à 30%, doit surtout bénéficier d’une meilleure isolation. La priorité sera donnée aux combles pour les travaux pour faire des économies d’énergie signifiantes.

Qu’est-ce que le comble ?

L’isolation des combles concerne un élément important de la toiture. Pour rappel, le comble est le terme utilisé pour désigner l’espace se trouvant sous la toiture. Il forme la partie constituée par la charpente et la couverture.

Le comble peut être aménagé ou non. On parle de combles perdus lorsque l’espace ne permet aucun aménagement. La hauteur sous le plafond est insuffisante pour des travaux d’aménagement. L’accessibilité à cette partie se fait uniquement via une trappe lorsque des vérifications techniques s’imposent. Ce type de configuration est souvent associé à une charpente trop encombrante.

Les combles aménageables proposent un volume suffisant entre les pièces de charpente. Beaucoup de personnes cèdent à l’aménagement de cet espace. Cela contribue à la valorisation d’un bien. En cas de cession de la maison, le prix sera identique pour les m² des combles et celui de votre habitation. De plus, aménager les combles constitue une occasion pour mieux isoler une maison.

Economie d’énergie : penser à isoler les combles

Près de 30% des pertes d’énergie se font via la toiture. Refaire l’isolation du toit reste donc indispensable pour le confort des habitants d’une maison. Il est possible de réduire ces pertes jusqu’à 50% en isolant cet élément. On pense aussi à même temps à miser sur des fenêtres doubles vitrages pour faire de l’économie.

Isoler les combles répond d’ailleurs à un besoin d’optimiser le confort à l’intérieur d’une maison. Cela contribue à maintenir la fraîcheur à l’intérieur pendant l’été. Pendant les périodes hivernales, on gagne en confort grâce car les courants d’air seront éliminés.

Dans le cas des combles perdus, la méthode à privilégier est l’isolation par soufflage de flocons. Elle est facile à mettre en place en plus de donner du bon résultat. Avec un comble aménageable, la protection se fera au moyen des rampants. Techniquement, il s’agit d’un matériau d’isolant qui sera agrafé directement sur l’intérieur du toit.

Comment isoler les combles perdus ?

L’isolation de la toiture en rouleaux reste la méthode la plus répandue. Le procédé implique la mise en œuvre du matériau isolant en 2 couches. La première couche sera à poser entre les solives afin d’y créer un pont thermique. La deuxième servira d’appui pour la continuité de l’isolation. Elle viendra recouvrir les solives. 

L’autre technique consiste à isoler l’espace en vrac en vue de réduire les ponts thermiques. Son exécution ne pose pas de défi particulier. C’est pourquoi l’isolation des combles permet de faire des économies. Sa mise en œuvre est peu coûteuse. La projection se fait via une machine de soufflage, permettant de répandre l’isolant dans tous les coins. Il en résulte une bonne continuité de l’isolation. Cette deuxième méthode apparaît plus appropriée si les combles sont difficiles d’accès.

Quid des combles aménagés

Pour les combles aménageables, l’isolation se fera toujours au niveau des pans de la toiture. En outre, un permis de construire est nécessaires lorsque les travaux réalisés concernent une surface de plus de 20 m².

L’isolation peut se faire par l’extérieur par l’injection d’isolant entre les chevrons. Le principe consiste à remplir un sac de matériau isolant comme de la laine de mouton ou d’ouate de cellulose. Sinon, il est possible d’insérer entre la charpente et la couverture du toit des panneaux rigides d’isolant minéral. C’est le principe de la technique du Sarking.

Ce procédé est préconisé en cas de réfection totale de votre toiture. Il est facile  à mettre en œuvre à condition de confier les travaux à des experts en isolation. Son avantage réside dans sa faculté à s’adapter de manière discrète à la toiture. De plus, l’intervention ne monopolise trop d’espace à l’intérieur de la maison.

Quel matériau choisir pour mieux isoler les combles ?

Le choix de matériau pour l’isolation des combles tient surtout compte des techniques utilisées. En tout cas, les offres ne manquent pas. Voici un récapitulatif des isolants les plus utilisés dans ce cadre :

  • Laine de verre

Près de 75% des ménages français ont fait le choix pour cet isolant d’une grande efficacité. Grâce à son excellente conductivité thermique jusqu’à 0.040 W/mK , la laine de verre reste le matériau qui protège le mieux le toit, les murs et les sols.

  • La laine de mouton possède une conductivité thermique s’oscillant entre 0.009 et 0.042 W/m.K. S’il s’agit d’un produit manufacturé, les fabricants y ajoutent environ 25% de fibres synthétiques. Cela permet de garantir la cohésion de l’isolant. La laine de mouton bénéficie en principe des traitements ignifugeant, insecticide et antifongique.
  • L’ouate de cellulose

C’est un isolant de bon marché préconisé pour les combles non aménagés. Sensible au tassement et à l’humidité, elle possède une conductivité thermique située entre 0.035 et 0.041 W/mK.

  • La laine de roche

Ce matériau se caractérise par sa résistance. C’est pourquoi son utilisation est conçue pour les toitures étanchées. Cet isolant peut prendre diverses formes dont des panneaux rigides, des rouleaux ou flocons.

  • Le polyuréthane est un isolant d’origine organique. Sa conductivité thermique tourne sensiblement autour entre 0.021 W/mK à 0.028 W/m.K. Afin d’optimiser ses performances thermiques, les fabricants y ajoutent parfois une petite quantité d’aluminium.
  • Le chanvre 

Cet isolant se caractérise par sa grande efficacité qui se traduit par une conductivité qui monte à 0.045 W/mK. A base de fibre naturelle, le chanvre est recommandé pour l’isolation des parties horizontales d’un bâtiment.

  • Les textiles recyclés

Utilisé en tant qu’isolant, le textile recyclé peut contenir près de 75% de coton. Ce dernier est reconnu pour ses propriétés hygroscopiques.

Est-il intéressant d’isoler les combles ?

Sur le plan technique, isoler cet espace répond à un besoin d’optimiser le confort énergétique. Le procédé permet de réduire jusqu’à 30% la facture énergétique. De plus, le procédé est accessible à toutes les bourses. Les experts pratiquent des tarifs plutôt abordables dans le cadre d’une isolation combles.

Le prix de la prestation varie en fonction du type de combles. Si ces derniers ont fait l’objet d’aménagement, comptez entre 30 et 250 euros pour les isoler efficacement. Quant aux combles perdus, l’isolation reste aussi un investissement raisonnable. Le prix démarre à partir de 15 euros.

De plus, les propriétaires peuvent prétendre à certaines aides financières dans le cadre d’une isolation des combles. Parmi les soutiens intéressants dans ce cadre, il y a le crédit d’impôt 2020.

Cet avantage fiscal est proposé sans condition de ressource à toutes les personnes imposables qui résident en France. C’est une aide qui concerne les travaux réalisés dans les résidences principales de moins de plus de 2 ans. Locataire et propriétaire peuvent solliciter ce crédit d’impôt. Dans le cas où le demandeur n’est pas imposable, il percevra quand même un chèque des pouvoirs publics. D’une manière générale, l’isolation des combles permet de faire baisser de manière significative la facture du chauffage. C’est une option à ne pas sous-estimer dans le cadre d’une rénovation énergétique.