L’hypnose : pensez-y pour votre enfant !

L’hypnose, cette technique qui modifie l’état de conscience crée par Charcot en 1878, était à l’origine pensée pour aider des adultes. C’est d’ailleurs l’idée que l’on se fait généralement de cette technique.

En effet, lorsqu’on parle d’hypnose il ne nous vient jamais à l’esprit hypnose enfant. Pourtant, cette technique thérapeutique peut s’avérer très bénéfique pour aider les enfants à surmonter une multitude de problèmes tel que des états anxieux, des troubles du sommeil ou encore des problèmes énurésie nocturne (enfants qui font régulièrement pipi au lit), les problèmes de cauchemars récurrents, un deuil provoqué par le décès d’un proche ou tout autre épreuves de la vie.

Mais qu’est ce que l’hypnose ?

 

Comme nous l’avons dit plus haut c’est un état altéré de la conscience qui est provoqué par un professionnel via différentes techniques de fixation du regard ou de l’attention sur un point de l’environnement ou un point du corps du patient.

Cette technique est tellement efficace et bénéfique qu’elle est même utilisée en milieu hospitalier plus précisément dans le domaine de l’anesthésiologie. L’hypnose à en fait des vertus analgésiques déjà prouvées que l’on utilise lors d’interventions légères ou mineures.

Etant une pratique, un outil avant tout l’hypnose est souvent utilisée en psychothérapie pour induire, inhiber ou  modifier un comportement problématique et les enfants représentant un public plus facilement suggestibles, on peut en conclure que l’hypnose enfants peut être même plus efficace que pour un adulte.

En effet, cette thérapie s’appuie beaucoup sur l’imagination et les enfants sont connus pour déborder d’imagination. Le thérapeute s’appuie donc sur la ressource naturelle que les enfants ont. Le thérapeute peut raconter une histoire avec des métaphores qui s’adresseront à l’inconscient de l’enfant, celui-ci les captera indirectement.

L’hypnose enfants ne provoque pas les mêmes réactions que pour les adultes, comme les petits sont généralement plus réceptifs ils réagissent mieux et plus rapidement. Quand pour un adulte le plus grand défis à relever pour le thérapeute est la résistance à la suggestion, l’enfant ne résiste pas ou peu.

Ce dernier peut  rapidement passer en état de transe. L’unique bémol à prendre en compte pour les enfants est leur tendance à bouger : un enfant a généralement du mal à être complètement immobile durant plusieurs minutes et a rester concentrer.

Quelles sont les différentes étapes d’une séance d’hypnose ?

Toute séance d’hypnose commence par quelques test pour comprendre si l’enfant peut être réceptif ou pas. Ensuite vient l’étape de l’induction, le moment ou le thérapeute crée une rêverie et demande à l’enfant de se laisser porter par elle.

On peut procéder via l’imagerie visuelle grâce laquelle on pousse l’enfant à s’imaginer dans son endroit préféré. L’induction peut se faire via  l’imagerie auditive qui consiste à pousser l’enfant à se concentrer sur un son ou une musique. Et enfin, l’imagerie motrice, via laquelle le thérapeute peu induire des images de vol ou de mouvement.

La dernière étape de la séance est celle de l’état hypnotique à proprement dit. Pendant cette étape l’enfant est complètement réceptif dans un état second entre l’éveil et le sommeil. C’est à ce moment que les suggestions peuvent être introduites. Le thérapeute pourra guider l’enfant vers ses propres ressources intérieures et l’aider à surmonter les difficultés pour lesquelles il est venu consulter.

Le thérapeute proposera de nouveau leviers à l’enfant qui l’aideront à modifier les comportements qui posent problème.

L’hypnose enfants est une technique extrêmement douce et respectueuse du monde intérieur de nos petits bouts. C’est en même temps une réelle alternative qui a prouvé son efficacité pour répondre à plusieurs problématiques telles que la succion du pouce, les peurs et angoisses trop fortes, les deuils ou tout autre aléa de la vie d’un enfant.