L’indemnisation de victime d’accident mortel de la route

L’indemnisation des blessés et des ayants-droit des victimes mortes dans un accident de la route est un long et difficile processus. Vous devrez faire face, souvent seul, à votre compagnie d’assurance qui n’hésitera pas à vous proposer un accord en-deçà des préjudices établis.
Pour cela, ayez le bon réflexe, faites appel à un avocat spécialisé dans les réparations des accidents de la circulation pour obtenir la meilleure indemnisation possible.

UN AVOCAT OU RIEN !

Des différences importantes sur la prise en charge de votre dossier sont à signaler.
L’avocat :
En France, malheureusement, les accidents de la circulation sont nombreux et la mortalité y est élevée. Un avocat aguerri à ce type d’affaires est capable d’effectuer les tâches suivantes.
Décortique et analyse les circonstances de l’accident afin d’établir les responsabilités de chacun.
Vous aider à monter votre dossier en réunissant les différents documents prouvant la véracité de votre version devant les juridictions concernées.
Fait appel à un médecin conseil indépendant dans le but de réaliser une expertise médicale.
Il saisit les autorités compétentes pour le versement des provisions en rapport à la gravité des préjudices.
Il négocie le montant définitif de l’indemnisation des dommages.
La compagnie d’assurances :
Après un accident ou la perte d’un être cher, on est souvent abattu et fragile psychologiquement. C’est à ce moment-là que les assureurs essaient de vous faire accepter une indemnisation à minima. Elles sont liées par des conventions leur permettant de s’entendre entre elles aux dépens d’assurés.
Ils mettront en avant la rapidité de la procédure en vous proposant une compensation définitive par la signature d’un PV de transaction stipulant un montant généralement très faible par rapport à la compensation que vous êtes en droit d’attendre.
C’est pour cela qu’il ne faut pas se précipiter pour accepter l’offre de votre assureur et se faire assister par un avocat spécialisé dans l’indemnisation accident mortel de la route.

COMPRENDRE LE PROCESSUS D’INDEMNISATION

La réparation des torts engendrés par les accidents mortels est régi par une loi dite “LOI BADINTER”, qui prévoit un droit à l’indemnisation pour toutes personnes blessées et les ayants-droit des victimes décédées lors d’un accident de la circulation impliquant un véhicule terrestre à moteur. Cette loi organise et facilite l’indemnisation des différentes catégories de victimes.
Les passagers, les piétons et les cyclistes sont les plus favorisés par la loi à condition de ne pas avoir commis de faute « inexcusable » à l’origine de l’accident.
Le conducteur du véhicule quand il n’en est pas le responsable.
Tous les types de dommages sont indemnisables :
Préjudice matériel : le véhicule, divers objets détruits ou perdus, vêtements, bijoux, etc…
Préjudice corporel : les douleurs physiques, les blessures handicapantes, les conséquences esthétiques, etc…
Préjudice économique : conséquences professionnelles, la perte de revenus, les frais divers, etc…

EN RÉSUMÉ

Les parents, les conjoints et les enfants des victimes décédées dans un accident de la route peuvent bénéficier d’une indemnisation juste et intégrale au regard des préjudices subis