Traitement d’une mycose buccale sans ordonnance, nos conseils

Causées généralement par la chaleur et l’humidité ou par le contact avec une personne ou un animal malade, les mycoses sont des infections particulièrement désagréables qui peuvent toucher n’importe qui sur de nombreuses parties du corps. Dans le cas d’une mycose buccale, les champignons candida sont la principale origine de cette infection. Heureusement, il existe aujourd’hui des remèdes accessibles à tous pour traiter cette maladie efficacement.

Les différents types de mycoses buccales

Les mycoses buccales se développent le plus souvent chez les personnes âgées en raison de leurs diverses prothèses dentaires à l’origine de la prolifération des champignons. Elles entraînent différents symptômes comme la perte d’appétit, une déglutition difficile et une inflammation douloureuse de la sphère buccale. On distingue deux types d’infections fongiques principales dans la sphère oro-pharyngienne : la perlèche et le muguet. Le muguet se manifeste par l’apparition de dépôts blancs proliférant dans toute la cavité buccale et entraînant des irritations et des picotements. La perlèche, aussi appelée chéilite angulaire, apparaît à la commissure des lèvres. Elle est aisément reconnaissable aux fissures accompagnées de rougeurs qu’elle cause. Cette infection fongique inflammatoire nécessite une consultation médicale le plus rapidement possible. Un autre phénomène fréquent est celui de la langue noire où la langue se recouvre d’une fiche couche de filaments de couleur noire. Cette affection peut être causée par différents facteurs comme la prise de certains médicaments, le tabagisme et avec pour origine des champignons de type Candida mais aussi la présence de certaines bactéries.

Traitement des mycoses buccales sans ordonnance

Si une excellente hygiène et la maintien à distance des personnes et animaux déjà infectés restent les meilleurs moyens de prévention, une fois atteint il est nécessaire de traiter rapidement les mycoses buccales. À cette fin, il peut être nécessaire de consulter un médecin et de procéder à des analyses qui permettront de déterminer le traitement le plus adapté. Néanmoins, de nombreux antifongiques sont aujourd’hui disponibles sans ordonnance pour traiter efficacement les mycoses comme le daktarin qui est un gel particulièrement efficient pour lutter contre le muguet ou encore le fongileine. Ce dernier se présente sous la forme d’une poudre qui a démontré son efficacité pour stopper la prolifération des champignons du type Candida. Toutefois, si une prescription médicale n’est pas indispensable pour accéder à ces traitements, il est pertinent de demander l’avis d’un pharmacien qui saura orienter au mieux le patient vers le traitement le plus adapté. Des remèdes naturels existent aussi comme l’homéopathie mais aussi certaines huiles essentielles, celle de lavande par exemple, pour lutter contre les formes cutanées de mycose.