Comment développer votre carrière dans le domaine de conseil en image ?

Si vous êtes un conseiller en image ou si vous souhaitez le devenir, une formation professionnelle est le bon point de départ. Mais vous devez aller au-delà du programme de cours. Dans cet article, découvrez de meilleures façons de développer votre carrière dans le conseiller en image.

Améliorez votre compétence en matière de communication

C’est peut-être la compétence la plus importante dans le métier, car après tout, le conseil en image est une question de communication. En effet, la communication est essentielle : dès le premier contact avec le client, au moment de l’embauche dans une entreprise, jusqu’à la livraison finale. La communication est donc une capacité dont vous devez continuer à améliorer même hors d’une formation conseiller en image.

L’une des plus grandes compétences qu’un conseiller en image doit avoir est de savoir extraire les informations de son interlocuteur, et de créer un scénario d’empathie et de connexion.  Il est donc important :

  • de créer un rapport avec le client ;
  • de poser les bonnes questions ;
  • d’utiliser les termes appropriés ;
  • et d’avoir un discours clair, objectif et persuasif, pour vendre votre service ;

Il est bon de se rappeler que dans le métier de conseiller en image, la communication non verbale est tout aussi importante que la parole.  Le langage corporel et la communication visuelle véhiculent également des messages. C’est pourquoi il est si important que, en plus de prendre soin de l’image de l’autre, vous devez également prendre soin de la vôtre. Dans le métier de conseiller en image, vous êtes la vitrine du service que vous offrez. Il est donc essentiel de porter de beaux vêtements, de savoir se maquiller et de porter les bons accessoires. Il est également important que le conseiller en image sache obéir à un code visuel et de parvenir à traduire, à travers ses apparences, ses intentions.

Investissez dans d’autres domaines de connaissances

Dans ce travail, il est essentiel de consacrer du temps à l’étude de domaines connexes. Il est très fréquent que les conseillers en image soient responsables de tous les secteurs de l’entreprise, du moins dans les premières années de leur carrière. Ainsi, il est essentiel d’avoir des connaissances dans le domaine financier, la comptabilité, le marketing, les médias sociaux…

En outre, il est également important d’investir votre temps dans le réseautage, pour capter de nouveaux clients et de nouvelles opportunités. Tout professionnel de conseiller en image devrait alors consacrer un peu de temps à l’étude de ces domaines connexes, qui sont fondamentaux pour toute entreprise. Il est recommandé de dresser une liste de toutes les compétences nécessaires. Ensuite, faites un relevé des compétences qui vous manque afin de pouvoir mieux les répartir dans votre temps d’étude. Pour obtenir d’autres idées pertinentes, vous êtes invités à voir l’actualité des formations de conseillers en image.

Exercez votre empathie et ayez une vision globale du client

Le métier de conseiller en image consiste à regarder l’être humain, au-delà des vêtements. Les gens viennent au centre de consultation pour apprendre à utiliser les vêtements. Mais ce ne sont pas toujours les vêtements qui posent problème. Ce n’est peut-être que la partie émergée de l’iceberg. C’est pourquoi il est extrêmement important d’avoir ce regard humanisé et empathique. Autrement dit, accueillir chaque client afin de comprendre ses douleurs et ses doutes est très important. À côté de cela, l’aider avec votre bagage technique et humain est un meilleur moyen de trouver ce qui lui correspond vraiment. Éliminez donc les règles rigides dictées par des livres démodés et permettez-vous de plonger, en douceur, dans l’univers du client.

Dans ce travail, il est essentiel que le professionnel du conseil en image ait une vision globale du client. En effet, les propositions d’ajustement de l’image ne se limitent pas au stylisme, à la coiffure ou au maquillage. Bien souvent, un conseiller en image doit proposer des ajustements dans la posture du client, dans sa façon de s’exprimer ou même dans le ton de sa voix.